jeudi 26 avril

  

Vincent Collin, directeur du CRETH et Pierre Muraille, responsable du site lestactiles.be

10:00  Handicaps et objets connectés

L’arrivée des objets connectés offre de nouvelles opportunités pour l’amélioration de l’autonomie des personnes ayant un handicap physique, sensoriel ou cognitif. Financièrement accessibles et facile à installer, nous présenterons différentes solutions au travers de démonstrations dans un cadre d’aide à la vie journalière et de maintien à domicile. Quelques points abordés : critères prendre en compte dans le choix d’un objet connecté, les différents standards, compatibilité entre les objets et avec les smartphones, tablettes, ordinateurs…

  

Sigrid BRISACK, Directrice asbl aidants proches

10:45 Quelle reconnaissance pour les Aidants proches?

Concept encore abstrait pour le grand public, la plupart des aidants ne se reconnaissent pas en tant que tels, voire ne prennent pas le temps de penser au rôle qu’ils jouent auprès de la personne qu’ils aident.

  • Comment amener les aidants/aidantes à réfléchir à leur vécu et leurs besoins ?
  • Comment amener les professionnels, les pouvoirs publics à reconnaître leur place et le rôle majeur qu’ils jouent dans l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie ?

  

Saïd MAZID, Vice-Président de l'Union des Kinésithérapeutes de Belgique (UKB)

13:45 Perte d’autonomie suite à une maladie chronique, au vieillissement ou à une situation de handicap : quel rôle pour le kinésithérapeute ?

La perte d’autonomie concerne de plus en plus de personne dans notre société. Le vieillissement de la population, l’augmentation importante du taux de malades chroniques et les personnes souffrants d’un handicap devient un facteur de préoccupation majeur pour les autorités. Comment améliorer la qualité de vie et l’autonomie de cette fraction grandissante de la population tout en maintenant un accès aux soins de qualité à tous les citoyens. Voici le défi majeur à relever.  Le kinésithérapeute, de part sa formation, est en mesure de participer à ces missions de santé publique. Il est l’expert du mouvement et le spécialiste en réadaptation et en reconditionnement physique. Mais cela nécessite une redéfinition du rôle de celui-ci dans les soins de santé et dans la prévention.

  

Julie VANHALEWYN, Directrice de l'asbl Plain-Pied

14:30 De la perte d'autonomie à un logement adapté, ainsi que son environnement

On peut tous être un jour concerné par une perte d’autonomie… Un accident, une opération, une maladie, la vieillesse… Ca peut nous arriver à tout âge.
Mais après… Si j’ai besoin d’adapter mon logement à ma perte d’autonomie… Quelles sont les solutions ? A quoi dois-je penser ? Que mettre en place ? Qui peut m’aider ? 

  

Sabine HENRY, Directrice de la Ligue Alzheimer asbl

16:00 Maladie d'Alzheimer : comment l'approcher ?

En l’absence d’un traitement curable, la recherche de qualité de vie pour et avec la personne atteinte de démence (de son entourage) devient primordial. Pour le proche aidant et les professionnels de soin, il s’agit de s’adapter à la personne tout au long de sa maladie. Favoriser plutôt la réflexion du comment faire ? Que du quoi faire ?; maintenir la normalité qui contient des repères et des éléments de son histoire de vie ; pratiquer une communication qui facilite la relation aidé-aidant sont des objectifs permettant une approche valorisante et sécurisante de la personne atteinte de démence.

081/36 00 42      Suivez-nous sur    

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus